dimanche 25 février 2018

Confusion Selenim Onirim

Quand j'explique l'univers de Nephilim et son jargon, je tombe souvent sur une confusion entre les Selenim et les Onirim. Ces derniers sont les Nephilim dont l'élément dominant est la lune, alors que les premiers sont d'ancien Nephilim convertis (corrompus diront certains) à la Lune Noire, un astre mort.

Confondre les deux termes est tentant, puisque la sonorité de Selenim amène à penser à Sélénée, autre nom de la Lune, alors que Onirim vient du mot grec désignant le rêve qui a aussi donné onirique. Certes, dans l'univers du jeu le rêve est lié à la Lune, mais l'association n'est pas directe.

N'étant pas obligé de rester cohérent avec les premières éditions de Nephilim, je peux me débarrasser des termes qui embrouillent tout le monde. C'est d'ailleurs comme ça que je suis revenu à l'hébreux où le terme Nephilim signifie "déchus" au masculin pluriel et de l'accorder au féminin singulier (Nephila) ou pluriel (Nephiloth). De la même façon, l'adjectif qui désigne les immortels de Lune Noire est "maudits". La traduction en hébreu semble être arourim (masculin pluriel).  Je décide donc de changer le terme en Aroura (singulier) ou Arouoth (pluriel).

C'est certes un peu pédant, mais on parle d'un jeu inspiré par Umberto Eco.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire